Dimanche dernier c'était cela: une douceur automnale 23°. Alors baskets aux  pieds, je décidais d'en profiter encore  et je partis par les chemins de ma campagne avesnoise.

20161016_131120_1_Mais je n'errais pas sans but, j'avais ma petite idée et une grande curiosité.

20161016_150223_1_Depuis 1969, on connaissait le musée du verre par le château Imbert et la collecte des bousillés par l'abbé Mériaux. Alors pour nous tous, c'était une révolution  de voir surgir de terre ce batiment faisant penser à  une main avec une paume et cinq doigts de 2600m2 de pierre bleue. Mais j'oubliais tout ce que j'avais vu auparavant, faisais le vide et entrais dans cet édifice avec un oeil nouveau.

Dès l'entrée, j'ai compris.... De l'espace, de la luminosité. Alors je vous laisse avec mes photos, peu de commentaires et je l'espère, une farouche envie que vous suiviez mes pas....

20161016_135805_1_

20161016_135811_1_

20161016_135847_1_

20161016_135902_1_

20161016_135956_1_

20161016_140056_1_

20161016_141138_1_

20161016_140023_1_

20161016_141655_1_

Une boîte-écrin qui recoit 800 bousillés ( des objets décoratifs ou utilitaires fabriqués par les ouvriers dans la verrerie pendant leur pause ) de 1802 à 1937.

Et puis vers les années 80, les oeuvres sont devenues plus poétiques, alors "laisser passer les REVES".

20161016_141905_1_

20161016_142505_1_

20161020142244424

20161020141744439

20161020141808744

20161016_135445_1_

20161016_143034_1_

20161016_143115_1_

20161016_143025_1_

20161016_144007_1_

20161016_144500_1_

20161016_144332_1_

20161016_145029_1_

 Pour le trajet du retour, j'avais le nez en l'air:

20161016_153900_1_

20161016_152953_1_

20161016_153638_1_

20161016_152747_1_1_

20161016_154559_1_1_Et puis ce dernier dans les reflets du soleil couchant.